Antoine is creating #GarçonsPodcast
3

patrons

$14
per month

Salut à toi ! Qui que tu sois, merci d'avoir cliqué et sois le bienvenu sur cette page !


T'es qui ?

Je m'appelle Antoine, j'ai 27 ans et je vis à Paris. Je suis ce qu'on appelle un créateur de contenu. Depuis 2018, je fais du podcast. Avant de faire des trucs qui font du bruit, j'ai commencé par faire des choses silencieuses. Si tu as entendu parler de #LesCartons sur les réseaux sociaux, bingo : c'est moi et on se rencontre enfin !


C'est quoi Garçons

Il s'agit d'un podcast hebdomadaire et queer (ou LGBTI, c'est comme tu préfères mais je n'aime pas trop les étiquettes) dont chaque épisode dure environ 45 minutes. Il s'agit de récits personnels, des témoignages qui me sont confiés et que je restitue avec la plus grande délicatesse possible dans mon podcast pour les partager avec le monde.

Garçons, c'est d'abord un projet documentaire destiné à rendre compte de problématiques à la fois sociétales et individuelles auxquelles sont confrontées les personnes homosexuelles, bisexuelles, transgenres, intersexes, non-binaires, queer. Je veux montrer la diversité de ce qu'est être un garçon.

Garçons, c'est aussi un geste militant et engagé qui donne la parole parce que je crois en les vertus du dialogue, de l'information, de l'éducation et de l'écoute de l'autre pour faire cesser les haines homophobes et transphobes, qu'il s'agisse de préjugés ou de violences verbales et physiques ; sur internet, à l'école, à la maison, au travail, au sport ou dans la rue. Pour être visible, il faut avant tout être audible.

Garçons s'adresse à tous et à toutes. C'est un safe space qui se veut à l'image des podcasts que j'aime écouter : bienveillant, pédagogique et émouvant. Les histoires racontées dans Garçons ne sont pas davantage pessimistes qu'elles sont gaies ; elles suscitent la discussion, le débat, l'empathie et c'est, à mon sens, le chemin qui mène à la solidarité.



Qu'est-ce que je peux faire ?

Tout d'abord, merci d'être arrivé jusque là. Si tu lis ces lignes, c'est que tu es sensible à ce qui a été énoncé ci-dessus... ou bien que tu préfères aller droit au but !

Pour mener à bien ce projet, j'ai besoin d'aide. J'en parlais plus tôt, le podcast souffre de ce qu'il est nouveau en France et n'a pas encore engendré la création d'un modèle économique viable. Pour autant, il s'agit d'un marché représentant déjà plusieurs centaines de milliers d'euros (plusieurs centaines de millions de dollars aux USA). Pour m'accompagner dans mon travail et le développement de ce podcast (et pourquoi pas d'autres à l'avenir), j'ai besoin d'un revenu mensuel minimum afin de produire un travail de qualité à la hauteur des enjeux et de faire face aux charges fixes inhérentes à la diffusion de ce travail. Si tu as aimé les premiers épisodes et si tu es convaincu que ma démarche est nécessaire, tu peux choisir de m'allouer mensuellement la somme (en dollar) de ton choix. Ton engagement est bien sûr révocable à tout moment. Chaque euro/dollar compte !


À quoi servira mon don ?

Cette cagnotte me permet tout d'abord d'avoir du temps à consacrer à ce projet, en toute sérénité. Tout le temps que je passe à travailler sur Garçons, je ne le passe pas à occuper un poste de salarié, à travailler pour quelqu'un qui me rémunère.

Concrètement, la cagnotte Patreon m'aide à financer le différentes étapes de fabrication de ce podcast. Transport : je me déplace à Paris, en France ou ailleurs pour rencontrer les garçons dont je recueille le témoignage ; Matériel : pour réaliser ces interviews, j'ai besoin d'un micro, d'un trépied, d'un enregistreur, d'un casque et d'un ordinateur mais aussi de logiciels spécifiques et d'une connexion internet pour les monter et les diffuser. Hébergement : chaque épisode est hébergé sur une plateforme professionnelle spécialisée dans la diffusion de podcasts, elle me permet d'être présent sur ta plateforme d'écoute préférée : iTunes, Spotify, Deezer, Soundcloud, YouTube et bien d'autres.

J'ai fait le choix de diffuser un épisode par semaine afin de créer un rendez-vous avec toi et les autres auditeurs et ainsi donner à Garçons la meilleure visibilité possible. Chaque épisode dure environ 45 minutes et la production d'un épisode nécessite 2 à 3 journées de travail hebdomadaires qui correspondent donc à un mi-temps classique, sans compter les activités difficilement quantifiables de gestion administrative, de veille sur les réseaux sociaux et de temps passé à chercher de nouveaux participants et à échanger avec eux.

Il faut bien comprendre qu'être créateur de contenu et faire du reportage permet difficilement d'obéir à des horaires fixes. Au contraire, je me réveille podcast, je me douche podcast, je mange podcast, je chill podcast et, souvent, je dors (pas) podcast. C'est pour moi une activité stimulante et enrichissante qui se mêle — pour le meilleur et pour le pire — à l'ensemble de mon quotidien.

Enfin, je travaille seul et j'essaie tant bien que mal de porter toutes les casquettes : producteur, journaliste, technicien, graphiste, community manager, compositeur, et j'en oublie sans doute. Malgré une charge de travail (de plus en plus) importante, c'est l'activité la plus riche et passionnante qui m'ait été donné d'exercer dans ma vie professionnelle. Les retours d'auditeurs ainsi que la reconnaissance de médias queer comme Komitid et Têtu ou encore celle de studios de podcasts bien installés comme Nouvelles Ecoutes, suite à la diffusion des premiers épisodes, m'ont encouragé à développer davantage le podcast.


Mais au fait, c'est quoi un podcast ?

Le podcast est un média inspiré de la radio et relativement nouveau en France. Il s'agit de fichiers audio diffusés sur internet comme le sont les vidéos sur YouTube. Le podcast est une tribune libre et, dans le cas présent, une initiative indépendante qui ne dépend d'aucune rédaction et n'est financée ni par la publicité ni par aucun fonds ou subvention publics ou privés. S'il permet une grande liberté en terme de contenu et de durée, il n'existe pas encore de solutions pour monétiser l'écoute du podcast et ainsi rémunérer son producteur (moi) et les techniciens qui travaillent dessus (encore moi !).
Tiers
BONHOMME
$1.50 or more per month 1 patron

Chaque dollar compte. Il n'y a pas de petit don, il n'y a que de grands merci !

GARS SÛR
$10 or more per month 0 patrons

Tu découvres les nouveaux épisodes en avant-première, chaque dimanche, soit 24h avant le monde !

➕ Contreparties précédentes

BRO
$20 or more per month 0 patrons

J'enregistre chaque mois un podcast privé où, pour une fois, c'est moi qui te raconte quelque chose. Ce n'est pas un exercice qui m'est familier mais tu me donnes envie de relever des défis !


➕ Contreparties précédentes

Goals
$14 of $200 per month
Hors de l'eau
Les frais de production et de diffusion de Garçons sont pris en charge. Je peux enfin travailler sans « perdre » d’argent. C’était l’objectif premier de cette cagnotte. Merci !

Les frais fixes comprennent : l’hébergement du podcast et du site internet ; les logiciels de traitement de son et d’image sur lesquels je travaille ; les tickets de métro et les billets de train pour aller à la rencontre de ceux qui me confient leur histoire.

Vous écoutez un podcast totalement indépendant et donc sans publicité. Et ça, c'est vraiment pas mal.
1 of 5

Salut à toi ! Qui que tu sois, merci d'avoir cliqué et sois le bienvenu sur cette page !


T'es qui ?

Je m'appelle Antoine, j'ai 27 ans et je vis à Paris. Je suis ce qu'on appelle un créateur de contenu. Depuis 2018, je fais du podcast. Avant de faire des trucs qui font du bruit, j'ai commencé par faire des choses silencieuses. Si tu as entendu parler de #LesCartons sur les réseaux sociaux, bingo : c'est moi et on se rencontre enfin !


C'est quoi Garçons

Il s'agit d'un podcast hebdomadaire et queer (ou LGBTI, c'est comme tu préfères mais je n'aime pas trop les étiquettes) dont chaque épisode dure environ 45 minutes. Il s'agit de récits personnels, des témoignages qui me sont confiés et que je restitue avec la plus grande délicatesse possible dans mon podcast pour les partager avec le monde.

Garçons, c'est d'abord un projet documentaire destiné à rendre compte de problématiques à la fois sociétales et individuelles auxquelles sont confrontées les personnes homosexuelles, bisexuelles, transgenres, intersexes, non-binaires, queer. Je veux montrer la diversité de ce qu'est être un garçon.

Garçons, c'est aussi un geste militant et engagé qui donne la parole parce que je crois en les vertus du dialogue, de l'information, de l'éducation et de l'écoute de l'autre pour faire cesser les haines homophobes et transphobes, qu'il s'agisse de préjugés ou de violences verbales et physiques ; sur internet, à l'école, à la maison, au travail, au sport ou dans la rue. Pour être visible, il faut avant tout être audible.

Garçons s'adresse à tous et à toutes. C'est un safe space qui se veut à l'image des podcasts que j'aime écouter : bienveillant, pédagogique et émouvant. Les histoires racontées dans Garçons ne sont pas davantage pessimistes qu'elles sont gaies ; elles suscitent la discussion, le débat, l'empathie et c'est, à mon sens, le chemin qui mène à la solidarité.



Qu'est-ce que je peux faire ?

Tout d'abord, merci d'être arrivé jusque là. Si tu lis ces lignes, c'est que tu es sensible à ce qui a été énoncé ci-dessus... ou bien que tu préfères aller droit au but !

Pour mener à bien ce projet, j'ai besoin d'aide. J'en parlais plus tôt, le podcast souffre de ce qu'il est nouveau en France et n'a pas encore engendré la création d'un modèle économique viable. Pour autant, il s'agit d'un marché représentant déjà plusieurs centaines de milliers d'euros (plusieurs centaines de millions de dollars aux USA). Pour m'accompagner dans mon travail et le développement de ce podcast (et pourquoi pas d'autres à l'avenir), j'ai besoin d'un revenu mensuel minimum afin de produire un travail de qualité à la hauteur des enjeux et de faire face aux charges fixes inhérentes à la diffusion de ce travail. Si tu as aimé les premiers épisodes et si tu es convaincu que ma démarche est nécessaire, tu peux choisir de m'allouer mensuellement la somme (en dollar) de ton choix. Ton engagement est bien sûr révocable à tout moment. Chaque euro/dollar compte !


À quoi servira mon don ?

Cette cagnotte me permet tout d'abord d'avoir du temps à consacrer à ce projet, en toute sérénité. Tout le temps que je passe à travailler sur Garçons, je ne le passe pas à occuper un poste de salarié, à travailler pour quelqu'un qui me rémunère.

Concrètement, la cagnotte Patreon m'aide à financer le différentes étapes de fabrication de ce podcast. Transport : je me déplace à Paris, en France ou ailleurs pour rencontrer les garçons dont je recueille le témoignage ; Matériel : pour réaliser ces interviews, j'ai besoin d'un micro, d'un trépied, d'un enregistreur, d'un casque et d'un ordinateur mais aussi de logiciels spécifiques et d'une connexion internet pour les monter et les diffuser. Hébergement : chaque épisode est hébergé sur une plateforme professionnelle spécialisée dans la diffusion de podcasts, elle me permet d'être présent sur ta plateforme d'écoute préférée : iTunes, Spotify, Deezer, Soundcloud, YouTube et bien d'autres.

J'ai fait le choix de diffuser un épisode par semaine afin de créer un rendez-vous avec toi et les autres auditeurs et ainsi donner à Garçons la meilleure visibilité possible. Chaque épisode dure environ 45 minutes et la production d'un épisode nécessite 2 à 3 journées de travail hebdomadaires qui correspondent donc à un mi-temps classique, sans compter les activités difficilement quantifiables de gestion administrative, de veille sur les réseaux sociaux et de temps passé à chercher de nouveaux participants et à échanger avec eux.

Il faut bien comprendre qu'être créateur de contenu et faire du reportage permet difficilement d'obéir à des horaires fixes. Au contraire, je me réveille podcast, je me douche podcast, je mange podcast, je chill podcast et, souvent, je dors (pas) podcast. C'est pour moi une activité stimulante et enrichissante qui se mêle — pour le meilleur et pour le pire — à l'ensemble de mon quotidien.

Enfin, je travaille seul et j'essaie tant bien que mal de porter toutes les casquettes : producteur, journaliste, technicien, graphiste, community manager, compositeur, et j'en oublie sans doute. Malgré une charge de travail (de plus en plus) importante, c'est l'activité la plus riche et passionnante qui m'ait été donné d'exercer dans ma vie professionnelle. Les retours d'auditeurs ainsi que la reconnaissance de médias queer comme Komitid et Têtu ou encore celle de studios de podcasts bien installés comme Nouvelles Ecoutes, suite à la diffusion des premiers épisodes, m'ont encouragé à développer davantage le podcast.


Mais au fait, c'est quoi un podcast ?

Le podcast est un média inspiré de la radio et relativement nouveau en France. Il s'agit de fichiers audio diffusés sur internet comme le sont les vidéos sur YouTube. Le podcast est une tribune libre et, dans le cas présent, une initiative indépendante qui ne dépend d'aucune rédaction et n'est financée ni par la publicité ni par aucun fonds ou subvention publics ou privés. S'il permet une grande liberté en terme de contenu et de durée, il n'existe pas encore de solutions pour monétiser l'écoute du podcast et ainsi rémunérer son producteur (moi) et les techniciens qui travaillent dessus (encore moi !).

Recent posts by Antoine

Tiers
BONHOMME
$1.50 or more per month 1 patron

Chaque dollar compte. Il n'y a pas de petit don, il n'y a que de grands merci !

GARS SÛR
$10 or more per month 0 patrons

Tu découvres les nouveaux épisodes en avant-première, chaque dimanche, soit 24h avant le monde !

➕ Contreparties précédentes

BRO
$20 or more per month 0 patrons

J'enregistre chaque mois un podcast privé où, pour une fois, c'est moi qui te raconte quelque chose. Ce n'est pas un exercice qui m'est familier mais tu me donnes envie de relever des défis !


➕ Contreparties précédentes